Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

La majeure partie de la vallée de Chailleuse est constituée par une pelouse calcaire sub-atlantique semi-aride, dite Mesobromion. Il s’agit d’une formation plus ou moins mésophile (humidité moyenne), fermée, dominée par des graminées vivaces, cespiteuses (formant touffe) , colonisant des sols  relativement profonds, principalement calcaires.

Ce cortège floristique est fortement représenté par le Brome dressé (Bromus erectus) , l’Amourette (Briza media), la Sauge des prés (Salvia pratentis), la Colombaire (Scabiosa colombaria)  et de nombreuses orchidées.

                                        oa-Orchis mascula

 

Généralement anciens pâturages, les pelouses calcaires témoignent d’un passé d’élevage traditionnel. Avec l'évolution de l'agriculture, elles sont désertées par les troupeaux de moutons et leurs bergers ,  et évoluent spontanément vers la broussaille puis vers le boisement. Le milieu,  en  se fermant, se banalise et les espèces de lumière inexorablement disparaissent.

Considérées parfois comme sans intérêt, les pelouses calcaires souffrent aussi d’utilisations humaines abusives (autos et motos tout terrain, dépôts sauvages, cabanisations, etc..) ou d’assez vaines tentatives de plantations d’arbres (pins sylvestres) ou de mise en culture qui, sans réel profit, élimine le patrimoine naturel.  

 

 

 

Vallée de Chailleuse -  géologie

géologie Chailleuse

La Vallée de Chailleuse est la frontière naturelle entre la fin du Stampien de la région Ile de France (sables et grès de Fontainebleau) et le début du Sénonien (craie blanche à silex) de la région Bourgogne. Elle marque nettement deux grandes périodes géologiques, l’ère mésozoîque (secondaire )  et l’ére cénozoïque (tertiaire).

 

Ces deux formations offrent un sol très différent. Le plus ancien, environ 80 millions d’années, constitue le substratum général; il est basique. Le plus récent, environ 30 millions d’années, est fortement siliceux ; il est acide. Celui du flanc sud-est du Gallat (bois de Villemanoche, mais aussi limite communale avec Pont-surYonne) est un mélange entre la silice et la craie ; il est neutre. Cette spécificité entraine un large cortège floristique.

La platière (table de grès) du bois de Villemanoche est étanche et forme de véritables réservoirs d’eau pluviale, habitats favorables au développement des reptiles et amphibiens et de la faune au sens large.

 

Ces richesses naturelles sont aussi importantes pour la conservation de la faune et de la flore que pour la sauvegarde esthétique d’un paysage encore exempt d’urbanisation qui appartient au patrimoine commun de la nation.

Vallée de Chailleuse-projet de déviation

 

vallée de chailleuse 680 x 770

La réalisation du projet de déviation routière par la vallée de Chailleuse serait une perte véritable pour les milieux naturels, devenus rares de nos jours. Hormis le coût important et les nuisances sonores qu'engendrerait inéluctablement une telle opération, les secteurs en vironnants se couvriraient de constructions à court terme; au mieux par une une zône pavillionnaire au pire par une extension de la zône industrielle. Ce contournement ne désengorgerait pas le centre ville mais le désertifierait sans aucun doute.

Rappelons que ce secteur de la vallée de Chailleuse est en zône "ND"au Plan Local d'Urbanisme (PLU) et signifie "zône naturelle à conserver".

Une protection juridique à résonance nationale, comme un classement du site, permettrait un meilleur respect de cet environnement et contribuerait "à assurer un équilibre harmonieux  entre les zônes urbaines et les zônes rurales" (article L.110-2du Code de l'environnement).

 

 

 



 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de asepa environnement
  • : sauvegarde de l'environnement et du patrimoine de Pont-sur-Yonne et ses alentours
  • Contact

charlie hebdoDessin de Lucille Clerc pour Charlie Hebdo

Rechercher

GEOLOGIE,  ARCHITECTURE et INDUSTRIE

La craie sénonaise
Carrières et carriers

La craie dans l'architecture rurale

Le Gâtinais: de la craie à l'argile
Saint Sérotin village tuilier (1): histoire
Saint Sérotin village tuilier (2): de beaux restes
Saint Sérotin village tuilier (3):le travail des enfants

MUSIQUE EN VOUTES 

Pont sur Yonne 2013 - la folle journée
Pont sur Yonne: le programme 2013

Vareilles 2012 - quelques images


Michery 2011 - architecture -

Michery 2011 - premières images
Conférence d'Alain Villes: l'église de Michery
 

Pont sur Yonne 2010: les images.
Conférence d'Alain Villes: l'église de Pont sur Y
 
Conférence de B. Kerfa (La rivière Yonne) 

PATRIMOINE BÂTI

Le relais de poste de Pont-sur-Yonne
L'habitat ancien à Pont-sur-Yonne
L'église de Pont-sur-Yonne
Patrimoine cachés: trois moments, une surprise


Histoire du vieux pont de pierre (1).
Histoire du vieux pont (2) - Les bâtisseurs
Histoire du vieux pont (3) - Naissance d'un pont
Histoire du vieux pont (4) - Un plan de 1736

PATRIMOINE NATUREL

La Vallée de Chailleuse
Les arbres remarquables
Botanique: Les orchidées de la région
Botanique: Une plante rare redécouverte
Mise au point sur le Grand Cormoran
Les arbres dans la ville: à Pont, les Buttes
Ornithologie : La huppe fasciée

ECOLOGIE

L'agroforesterie, mot nouveau, pratique ancestrale
Le retour des messicoles?
Sauvages de ma rue
Biodiversité: Une initiative du Conseil Général
Re-plantation de haies champêtres en Bourgogne

Pétrole de schiste: dangers de la fracturation ... 
Sablières de Pont sur Yonne: projets d'extension

Zones
naturelles protégées au nord de l'Yonne
Des vergers conservatoires

Vers un parc n
aturel régional du Bocage Gâtinais

Les producteurs "bio" de la région